DEUXIÈME PROGRAMME NATIONAL DE GESTION DES TERROIRS

Un instrument dynamique au service du développement rural décentralisé au Burkina Faso

Constatant les résultats mitigés des approches dites technicistes, du sommet à la base, mise en œuvre dans les années soixante-dix, le Gouvernement du Burkina Faso s’est résolument orienté vers une implication progressive des populations bénéficiaires dans la planification et l’exécution des actions de développement à partir de 1986. L’expérimentation concluante et le raffermissement de ses approches participatives au cours des années 1990, notamment à travers le premier Programme National de Gestion des Terroirs, ont conduit le gouvernement et ses partenaires à l’adoption de la lettre de Politique de Développement Rural Décentralisé en Août 2001. La même année, le Deuxième Programme National de Gestion des Terroirs a été conçu comme instrument de mise en œuvre de cette politique. D’une durée de 15ans, ce vaste programme national devrait s’exécuter en trois phases quinquennales.

La première Phase (2001 à 2007) a permis de tester et de valider la maîtrise d’ouvrage communautaire comme option viable d’intervention en milieu rural. Elle a de ce point de vu , préparé le lit de la communalisation intégrale du territoire qui a été consacré par l’adoption du Code Général des Collectivités Territoriales en décembre 2004.

La seconde phase (2007 à 2013) a soutenu les « jeunes » communes rurales à répondre aux multiples attentes de leurs citoyens en matière d’accès aux services sociaux de base, tout en renforçant leurs capacités de pilotage de développement local, notamment la maîtrise d’ouvrage des investissements. Parallèlement, cette phase a permis d’accomplir des progrès substantiels vers la réforme du régime foncier rural.

La troisième phase (2013 à 2018) a comme objectif de renforcer les capacités des communautés rurales et des structures décentralisées pour la mise en œuvre des plans locaux de développement qui favorisent la gestion durable des terres, des ressources naturelles, et les investissements rentables au niveau des communes.

Mission

Convaincu que le développement durable passe par un développement à la base auquel participent activement les communautés locales, le Deuxième Programme National de Gestion des Terroirs (PNGT2) s’est donné comme mission « d’améliorer durablement la capacité productive des ressources rurales et l’émergence d’une économie locale plus dynamique à travers des communautés rurales habilitées et menant leur propre processus de développement locale ».

Pour mener à bien sa mission, le PNGT2 est entouré d’équipes multidisciplinaires dévouées à la bonne mise en œuvre du programme, aussi bien à l’Unité Nationale de Coordination, que sur le terrain. L’expertise et le capital d’expériences de ses agents sont mis au service de l’ensemble des 302 communes rurales et des 13 collectivités région avec lesquelles travaille étroitement le PNGT2.

Principes d’accompagnement

Le PNGT2 se distingue par sa version globale du développement local. Celle-ci repose en effet sur des principes d’accompagnement et de partenariat qui sont fondés sur l’appui, le renforcement des capacités et l’appropriation.

L’appui se traduit par un accompagnement technique et financier des acteurs de la gouvernance locale et des bénéficiaires des investissements de développement. Véritable levier du développement, ce soutien permet au PNGT2 d’outiller et d’habiller les acteurs des communes rurales afin d’assurer le succès de la pérennité des activités de développement local.

Le renforcement des capacités se réalise notamment par la formation, le transfert de connaissances et l’acquisition de nouvelles habilitées. En misant sur le renforcement des capacités, le PNGT2 met en valeur les compétences et les ressources locales et permet aux bénéficiaires d’être des acteurs qui participent pleinement au développement de leur collectivité.

L’appropriation s’inscrit dans une perspective de pérennisation des acquis par les collectivités territoriales. En mettant l’accent sur l’appropriation, le PNGT2 donne ainsi aux collectivités, le pouvoir d’agir et d’assurer une meilleure maîtrise d’ouvrage.

Les activités de développement local soutenues par le Programme sont donc menées dans le plein respect des communautés et conformément à leur volonté d’assumer leur propre développement.

Philosophie

Fort d’une expérience de plus d’une décennie dans le développement local, le PNGT2 soutient les initiatives des collectivités territoriales à travers la réalisation de projets générateurs d’une plus-value durable sur le plan environnementale, social et économique.

Pour ce faire, le Programme collabore avec les populations et différents partenaires qui sont tous parties prenantes à la planification et à la gestion du développement local. Cette démarche participative permet ainsi au PNGT2 de :

  • faire valoir l’expertise de ses acteurs
  • prendre en compte les contraintes
  • susciter la responsabilité citoyenne des bénéficiaires
  • identifier et satisfaire leurs besoins
  • favoriser l’appropriation des activités de développement local
  • créer une dynamique favorable à la pérennisation des acquis

L’action concertée permet d’élaborer, de promouvoir et de réaliser des interventions adaptées qui répondent réellement aux besoins des bénéficiaires sur le terrain. Ainsi le programme mène ses actions de concert avec des acteurs tels que :

  • les collectivités territoriales (communes rurales et régions) ;
  • les communautés locales ;
  • les élus locaux(conseillers municipaux, représentants des conseils villageois de développement) ;
  • le secteur privé ;
  • la société civile ;
  • les services techniques de l’État.

Domaines d’intervention 

Les nombreuses initiatives soutenues par le PNGT2 témoignent de son expertise dans plusieurs domaines de développement. En effet, les interventions du programme couvrent les domaines du renforcement des capacités, de la sécurisation foncière en milieu rural, du financement des investissements du développement local et de la gestion durable des terres et des forêts.

Le renforcement des capacités vise à consolider une gouvernance locale et à permettre aux autorités communales et régionales d’améliorer la planification et la gestion d’un développement local durable. Pour ce faire, le PNGT2 accompagne les instances locales dans l’élaboration des différents documents et plan d’orientation stratégiques qui définissent les objectifs et les plans prioritaires pour un développement rural décentralisé. De plus, grâce au transfert de compétence et à la mise à jour des connaissances du personnel et des élus locaux des communes rurales, le programme fournit aux acteurs locaux les outils nécessaires pour réaliser, suivre et entretenir des investissements pour le développement local.

Le financement des investissements de développement local vise à assurer le bien-être social des communautés et la croissance des revenus. A cet effet, le PNGT2 finance les microprojets d’investissements socioéconomiques et environnementaux. Le programme accorde une attention particulière à la promotion des activités génératrices de revenus et de gestion des ressources naturelles auxquelles participent activement les femmes. Le but étant de favoriser leur autonomisation et de réduire les vulnérabilités sexospécifiques.

La sécurisation foncière en milieu rural a pour objectif d’assurer u accès équitable aux terres, de promouvoir l’investissement et de garantir la gestion durable des ressources naturelles. Pour y parvenir, le PNGT2 soutient les efforts visant à la mise en place et l’opérationnalisation des structures locales de gestion foncière. En effet, le programme appuie les communes rurales en leur allouant les ressources nécessaires à l’équipement et au fonctionnement de leurs services fonciers ruraux chargés de la sécurisation foncières des acteurs.

La gestion durable des terres et des forets a pour but de soutenir la restauration et la protection des ressources naturelles, notamment les forêts et la biodiversité, et ce, dans un contexte d’expansion agricole. Pour le PNGT2, il s’agit d’un impératif pour un développement rural durable et équitable.

Réalisations

Au fil du temps, le PNGT2 a développé divers outils, notamment de planification, d’administration et de communication qui assurent l’appropriation des réalisations par les bénéficiaires. Ainsi, l’action du programme se réalise à travers :

  • Des sessions de formations spécialisées, particulièrement dans le domaine communautaire, de la planification locale, de la budgétisation participative, de la participation citoyenne, de la gestion durable des ressources naturelles, de l’adaptation aux changements climatiques et à la passation des marchés.
  • Un accompagnement pour l’élaboration des plans communaux de développement, des plans annuels d’investissements communaux, de chartres foncières, etc.
  • La construction d’infrastructures parmi lesquelles, des écoles, des logements pour les enseignants et les infirmiers, des maternités, des dispensaires, des salles d’hospitalisations, des aménagements agricoles, des pistes rurales, des marchés modernes communaux, des parcs de vaccination, etc.
  • Un appui aux organisations de la société civile et aux communes rurales dans leurs initiatives de communication, d’information et de sensibilisation.

Autant de réalisations qui ont un impact direct sur les populations et améliorent significativement leur accès à l’alimentation, à l’éducation, au logement et à la santé, et qui participent ainsi au développement de leur communauté.

Approche

Soucieux de garantir la pérennité des initiatives locales, le PNGT2 donne aux collectivités le pouvoir d’agir et de changer les choses. L’empowerment, véritable leitmotiv du programme, fait donc partie intégrante de l’approche du PNGT2. Cette approche est axée sur un accompagnement qui favorise une vraie appropriation des connaissances et des techniques par les compétences locales et les communes rurales. En effet, l’efficacité de l’aide au développement local dépend de la maîtrise de celle-ci par les principaux intéressés et de leur libre participation et implication active au processus visant à améliorer leurs conditions de vie.

En outre, afin de s’assurer que les activités et les initiatives locales sont portées et valorisées par l’ensemble des membres des collectivités, le PNGT2 a également inclue la notion de genre dans son approche. L’inégalité entre les hommes et les femmes dans les sphères de la vie sociale, économique et politique est une réalité dans les zones rurales et constitue un frein au processus de développement. Aussi, le programme, en intégrant la la dynamique des rapports hommes/femmes dans son approche, accroît la participation des femmes au processus décisionnel, permet un accès plus équitable des hommes et des femmes à la terre et réduit les vulnérabilités sexospécifiques en encourageant l’autonomisation économique des femmes.

Grâce à son approche qui se veut globale, le PNGT2, produit des résultats qui s’inscrivent dans la durée, favorise une appropriation collective du développement et donne à chaque individu l’espace et les moyens nécessaires pour participer souverainement au développement durable de sa communauté.

Partenaires

Les ressources nécessaires au financement des trois phases du programme proviennent des bailleurs suivants :

  • Association Internationale de Développement (IAD)
  • Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM)
  • Fonds International de Développement Agricole (FIDA)
  • Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)
  • Coopération Danoise
  • Gouvernement du Burkina Faso
  • Bénéficiaires du programme

Les fonds consentis au PNGT2 lui permettent d’accompagner les communes dans la réalisation de projets et de soutenir des initiatives de développement local. De plus, le professionnalisme de ses agents ainsi que son expertise en matière de gestion et de suivi-évaluation garantissent une utilisation optimale des ressources du programme pour générer des impacts positifs significatifs.

Le coût total du programme s’élève à 284, 76 millions de dollars US soit 159, 7 milliards de FCFA.

Télécharger la présentation du programme